Press enter to begin your search
Suivez-nous sur  : facebook-logo-rond-s   twitter

Visite du Dr Patrick Lemoine et de la TV ARTE à la permanence « France Insomnie à votre écoute »

France Insomnie / Actualités  / Visite du Dr Patrick Lemoine et de la TV ARTE à la permanence « France Insomnie à votre écoute »

Visite du Dr Patrick Lemoine et de la TV ARTE à la permanence « France Insomnie à votre écoute »

« France Insomnie à votre écoute » en présence du docteur Patrick Lemoine à la permanence de Lyon

Lors de la permanence du jeudi 4 avril 2019 à Lyon, dans les locaux de la Mairie du 6e arrondissement, le docteur Lemoine, psychiatre spécialiste du sommeil, docteur en neurosciences, est venu avec une équipe de tournage pour la chaîne de télévision ARTE[1].

Les personnes présentes ce jour-là ont pu échanger avec le docteur et la vice-présidente de l’association France Insomnie, Françoise Rousseau. Très à l’écoute des patients insomniaques, ils ont répondu aux nombreuses questions posées par l’assistance.

Résumé des principaux échanges.

Que faire quand on dort mal presque chaque nuit depuis des années ?

Patrick Lemoine — Tout d’abord, il faut chercher le type d’insomnie et sa cause qui peut être d’origine environnementale (bruit, lumière, chaleur, insécurité…), toxique (café, thé, alcool, nicotine, antalgique, cortisone…), médicale (douleurs ou autres maladies) ou psychologique, voire psychiatrique. Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin traitant, lors d’une consultation dédiée à ce sujet.

L’insomnie est-elle due à une mauvaise hygiène des rythmes de vie ?

PL — Il faut avoir des horaires de coucher et surtout de lever réguliers (tôt de préférence). Même observance pour la prise des repas. On se lève tous les jours à heures fixes, même le week-end (un décalage d’une heure est à la rigueur toléré). Après un petit-déjeuner copieux et protéinique, on fait de l’exercice physique quotidiennement, en plein air, pour profiter de la lumière du soleil qui réveille ! Ainsi, l’organisme différencie bien l’état de veille, le jour et de sommeil, la nuit. Le soir, il est conseillé de ne pas aller se coucher juste après le repas qui doit rester assez léger, mais comporter suffisamment de glucides : riz, pâtes, pommes de terre…

Françoise Rousseau — Je respecte les recommandations du docteur Lemoine, mais je dois ajouter des aides naturelles. Souffrant d’insomnie depuis l’âge de 18 ans, j’ai expérimenté presque toutes les thérapies et connais bien le sujet. Actuellement, je prends 2 gélules de plantes valériane eschscholtzia vers 21 heures et me couche quand j’ai sommeil, vers 23 heures ou minuit. Si cela ne suffit pas pour m’endormir, je fais une séance de relaxation ou bien, je me lève et vais lire, assise dans une autre pièce, puis retourne dans mon lit quand la pression de sommeil se fait sentir. Dans le meilleur des cas, je me réveille vers 5 ou 6 heures et me lève vers 7 heures. Le matin, je me sens en général assez en forme, mais à l’heure du déjeuner, je ressens une grande fatigue. Je fais alors une séance de relaxation, enregistrée dans mon téléphone portable, en début d’après-midi, quand mon emploi du temps le permet. Cette séance se transforme parfois en une sieste de 20 minutes environ.

Que faire en cas de réveils nocturnes ?

PL — Si on ne s’est pas rendormi au bout de 20 minutes, il vaut mieux ne pas insister. C’est le fait de vouloir s’endormir qui empêche de s’endormir ! Il est préférable de se lever et d’aller faire autre chose ailleurs : une activité calme, voire ennuyeuse et retourner se coucher quand on ressent l’envie de dormir. On peut aussi faire une séance de cohérence cardiaque ou de méditation.

FR — Bon, il faut y croire ! Docteur, que pensez-vous des somnifères[2] ?

PL — Le somnifère anesthésie au lieu de procurer un bon sommeil régénérant. Il faut en prendre uniquement sur de courtes périodes, car à la longue, ils procurent des effets secondaires nocifs et il est très difficile de se sevrer. Il vaut mieux se tourner vers la mélatonine qui compense la diminution de sécrétion naturelle après 50 ans et n’entraîne pas d’effets secondaires ni d’accoutumance. On peut aussi prendre du paracétamol qui, en abaissant la température du corps, favorise l’endormissement[3].

Et si on a tout bien fait et qu’on n’arrive tout de même pas à dormir un nombre d’heures suffisant pour être en forme toute la journée du lendemain, que faire ?

PL — Prenez rendez-vous dans un Centre du Sommeil.

Mais les délais d’obtention d’un rendez-vous sont de 4 à 6 mois !

FR — Adhérez à France Insomnie[4]qui s’est donnée pour mission de sensibiliser et influer les pouvoirs publics pour une prise en charge de cette pathologie et que des thérapies reconnues scientifiquement comme efficaces soient développées sur tout le territoire. Vous pourrez aussi rencontrer d’autres insomniaques et partager vos difficultés avec d’autres patients.

À l’issue de ces échanges, les insomniaques présents sont repartis avec la ferme intention de mettre en pratique ces conseils recueillis et l’espoir de mieux dormir.

Crédit photos : Thierry Robert Galaxie Presse


[1] L’émission sera diffusée au cours du dernier trimestre 2019.

[2] À ce propos, une personne dans l’assistance a évoqué l’accident survenu, entre un car scolaire et un TER, sur un passage à niveau fermé à Millas (Pyrénées Orientales), le 14 décembre 2017 : Six collégiens sont décédés. L’enquête a révélé que la conductrice prenait des somnifères depuis sept ans. Il est probable que cela ait eu une influence sur son acuité visuelle et auditive et que la personne, ayant mal évalué la situation, ait freiné trop tard.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/accident-du-car-de-millas-la-conductrice-mise-en-cause-par-l-expertise-la-sncf-dedouanee-1538718014

[3] L’association France Insomnie incite ses adhérents à limiter les médicaments et à compenser par des plantes ou des thérapies alternatives : méditation, sophrologie, hypnose, Thérapies Comportementales et Cognitives… pratiquées par des psychologues dans certains Centres du Sommeil.

[4] Rendez-vous le 3ème jeudi de chaque mois, de 9 heures 30 à 12 heures 30, à partir de septembre, à la même adresse :

Annexe de la Mairie du 6e – 37 rue Bossuet – 69006 LYON

No Comments

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.